15/03/2009

Vientiane


Vientiane : Day 34

14/03/2009:
 
Copieux petit-déjeuner 'American Breakfast' à l'hôtel et ensuite petite ballade en ville où je prends quelques photos. Je passerai quelques heures dans un cybercafé où la connexion est, pour une fois, rapide et durable. J'en profite pour vérifier mes mails et travailler le blog (pour ne pas changer).

Vers 16h00, la faim commence à se faire sentir. J'irai grignoter une délicieuse baguette de pain aux céréales garnie de jambon-fromage-crudités (le bon pain nous manque terriblement en Asie) au croissant d'or. Là, je rencontre deux québecoises qui accompagnaient Denis (voir Day 26) et discute quelque peu avec elles. Le patron français de l'établissement le croissant d'or viendra nous informer qu'une soirée sera organisée ce soir même à Vientiane par la francophonie. Nous décidons tous de nous y rendre à la tombée de la nuit. Après le repas, je retournerai à l'hôtel en longeant le Mékong et profiterai alors d'un superbe coucher de soleil. 

DSC01574

DSC01584

Vers 20h20, je retournerai en ville pour déguster quelques spécialités laotiennes au Kualao restaurant. Cette fois-ci le guide du routard ne s'est pas trompé, la cuisine est vraiment exceptionnelle et le cadre très soigné. Après le repas, je me rendrai sur les bords du Mékong pour participer à la guinguette Mekong Festival où je rencontrerai une population très métissée. On y organise des concours de pétanque, on déguste des vins de la Loire et on danse sur une musique tout aussi diversifiée que le public ; tubes laotiens, anglo-saxons et surtout les négresses vertes, les rita Mitsouko, Philippe Katerine etc... J'adooooooore, dommage que le
couvre-feu de 00h00 nous ait rappelé à l'ordre.

DSC01602


Vientiane : Day 33

13/03/2009:

J'entame la journée de bon matin et loue une bicyclette (10000kip) pour m'aider à découvrir les curiosités de la ville. Je débute la visite de Vientiane par la statue du père fondateur du Laos moderne à savoir Kaysone Phomvihane et me rends juste après au Wat Simuang, qui malgré l'engouement des locaux pour ce lieu de culte, ne me fait pas forte impression. 

DSC01505

Je reprendrs par la suite le vélo pour sillonner les larges boulevards de la capitale et suis surpris de constater que toutes les plaques indicatrices de rue sont encore rédigées dans la langue de Molière. Je passe devant le pompeux palais présidentiel, devant plusieurs ambassades logées dans de belles villas datant de l'époque cloniale et arrive ensuite au rond-point de Patuxai où trône fièrement un arc de triomphe. Ce dernier a été construit en béton dans les années 60, est décoré dans un style très laotien et ressemble fortement à son cousin parisien. Je décide de le visiter de l'intérieur et suis effaré par l'état de délabrement du monument. Plusieurs boutiques de souvenir s'y sont installées et présentent leurs articles notamment ces t-shirts à l'effigie du communisme (voir photo). A l'étage supérieur, on peut jouir d'une vue agréable de la ville.

DSC01533

DSC01525

DSC01532

Après Patuxai, j'arriverai au Wat le plus vénéré du Laos le Wat That Luang. Il est presque midi et le soleil est à son zénith, la chaleur est étouffante et le site est extrêmement décevant. Je décide de ne pas m'y attarder, mais suis néanmoins intrigué par la présence de femmes qui proposent du miel aux visiteurs. Outre des bouteilles de miel ces dernières vendent des petites galettes d'alvéole de ruche d'abeilles. Curieux de nature j'en achète une joliment emballée dans une feuille de banane. Je déballe le tout et découvre stupéfait que les alvéoles contiennent toutes une larve d'abeille ! Je me tâte, hésite et me lance finalement en me disant que le sucre me ferait vite oublier ce que j'allais manger. Erreur de jugement, tout le sucre avait déjà été retiré. Je recrache immédiatement le tout et balance la 'douceur' dans une poubelle. 

DSC01535

Je décide alors d'aller manger quelque chose de convenable dans une gargote du centre-ville. Après ce léger repas, je me rendrai au Wat Sisaket (heureusement que les laotiens ne parlent pas le Wallon) et prends quelques photos des milliers de statues de bouddha qui ornent ce joli temple.

DSC01545

DSC01538

Je termine ma ballade par ce Wat et rentre à l'hôtel en fin d'après-midi. J'y resterai quelques heures pour me changer et souffler un peu et repartirai en ville vers 20h00 pour le souper. Ce soir sera dédié à la cuccina italiana. Le guide du routard recommande le ristorante 'la Gondola' pour sa fine cuisine et ses prix doux. Un DESASTRE en réalité !!! J'ai beau chercher dans ma mémoire, mais je n'ai pas souvenir d'avoir un jour mal mangé chez un italien. Pas de goût, cuisson hasardeuse des légumes de l'antipasto et ma soi-disant saltimbocca ne ressemblait absolument à rien. Je rentre à l'hôtel complètement écoeuré par cette expérience 'culinaire', je n'oublierai pas de le mentionner au routard.   


Vientiane : Day 32

12/03/2009:


Lever très tôt ce matin. Je prends un tuk-tuk pour me rendre à la gare routière où m'attend un bus 'V.I.P'. Je m'attends déjà au pire ;)
J'arrive bien à l'avance sur place et profite du temps libre pour petit-déjeuner et observer les scènes de vie un peu folklorique. Inutilde de préciser que mon bus n'est pas le plus rustique d'entre-tous et je compatis presque de voir les autochtones s'entasser dans ces boîtes de conserve dénuées de tout confort. Le bus démarre comme prévu vers 09h00 et suis agréablement surpris par le sang-froid et le professionnalisme du chauffeur. Ouf, on aura pas droit à un 'Fangio' ! De plus, le bus patine régulièrement peinant à grimper les nombreux cols qui parsèment la région. L'aiguille ne dépasse donc pas les 20kms, mais je remarquerai plus tardivement que le compteur ne fonctionne tout simplement pas.

La majeure partie du trajet se déroule en pleine montagne, nous ferons une halte à Vang Vien où descendent la grande majorité des passagers du bus. Les paysages aux alentours de la petite-ville sont tout simplement magnifiques. Je les jalouse presque et suis très déçu de n'avoir prévu, lors de l'élaboration de mon itinéraire en Asie du sud-est, que de consacrer 10 jours au Laos, pays surprenant et terriblement attachant.
Comme mon Visa pour le Vietnam débutera le 15/03 et sera valable durant 30 jours, je me demande si je n'aurais peut-être pas eu tort de priviligier le Vietnam au détriment du Laos. Qui sait?
Après avoir passé Vang Vien (vers 16h00), le relief devient très différent, nous traversons alors continuellement des plaines et de nombreux villages, le bus quant à lui, gagne en vitesse. Je m'amuse à observer ces centaines de boeufs, buffles, veaux et coqs qui s'approprient littéralement la route et s'en écartent aux coups de klaxon du bus. Les coqs d'un naturel très fier sont pris subitement de panique et déguerpissent à une vitesse impressionnante. Vers 19h00, nous arrivons enfin à Vientiane, la capitale du Laos. Je prendrai un taxi collectif qui fera la tournée des guesthouses de la ville pour déposer mes compagnons de voyage. Je m'arrête à la Tongbay Guesthouse, qui est tout à fait charmante et située bien au calme alors qu'elle n'est que peu excentrée du centre-ville. Compromis idéal. Prix de la chambre 120000kip/nuit. Je mangerai sur place et dodo tout de suite après. 

laos

Les commentaires sont fermés.