20/05/2009

Le bilan intermédiaire

Le Bilan intermédiaire

Me voilà de retour à la case départ ! La boucle est bouclée, la Thaïlande, le Laos, le Vietnam et le Cambodge ne me sont plus totalement inconnus.

South-East-Asia-MapQ

Quelle aventure EXTRAORDINAIRE ! Que d’émotions, de découvertes et de souvenirs inoubliables ! En toute  objectivité, je n’ai pratiquement pas connu de moments difficiles hormis quelques mésaventures sans gravité à Hanoi et à Sapa. Aucun problème majeur ou souci de santé à mentionner. Je ne veux pas me réjouir trop vite, car je ne suis encore qu’à la moitié du périple, mais très honnêtement, quelle facilité de parcourir ces superbes pays malgré leur manifeste sous-développement.  

I. Quelques conseils pour réussir ce genre d’aventure:

Primo, il est bien entendu nécessaire d’accepter certaines réalités. Il faut avant tout faire preuve d’ouverture d’esprit à l’encontre des populations locales, car ici en Asie, l’étranger c’est vous. Il est conseillé de se conformer, de ne pas faire preuve d’arrogance et de mettre de côté certaines certitudes et évidences liées à nos civilisations ’développées’ et ‘prospères’ (du moins présentées comme telles). Comme vous pouvez l’imaginer, le fossé culturel et économique est souvent gigantesque. Cela dit, il est inutile de sombrer dans l’angélisme béat. Une arnaque reste une arnaque, pas besoin de jouer à l’ATM ambulant ou au pigeon de service pour se montrer respectueux envers ses hôtes.

Secundo, ne pas être trop regardant quant à la qualité du logement, aux conditions de transport et aux normes d’hygiènes parfois déroutantes. Les prétentions bourgeoises doivent être mises de côté.

Tertio, toujours négocier avant de vous lancer dans un achat, de louer une chambre, de réserver un circuit ou de prendre un tuk-tuk. La négociation est ici la norme, les prix fixes l’exception. Sachez que si vous souhaitez que l’on vous prenne au sérieux, il est indispensable de s’adonner à ce jeu. Accepter les prix sans même les discuter mène à de nombreuses dérives, n’alimentez pas la cupidité. Si vous voulez mon humble avis, je trouve finalement le principe de la négociation très amusant pour autant que le sourire et la courtoisie soient de mises.

Les dix commandements de la négociation:

1.    Evitez de montrer un intérêt trop ostensible pour l’objet que vous désirez acheter.

2.    Proposez toujours un prix bien en-dessous de ce que vous voulez réellement débourser. Augmentez votre offre au fur et à mesure afin que le vendeur n’ait pas l’impression de perdre la face et que la transaction soit profitable pour les deux parties. 

3.    Le plus important est de vous dire que vous n’êtes pas chez vous, que vous ne connaissez pas le terrain, ni le coût réel de la marchandise et de sa production.

4.    Restez humble, poli et souriant, mais aussi persuasif et ferme.

5.    Observez autour de vous les locaux faire leurs achats, c’est le meilleur moyen de vous faire une idée du prix réel.

6.     Les vendeurs auront toujours tendance à gonfler leurs prix à la vue d’étrangers, ne l’oubliez pas. 

7.    Soyez toujours vigilant quant à la qualité du produit.  

8.    Partez toujours du principe que vous n’êtes pas un ‘as’ de la négociation, mais que vous devez limiter vos dépenses au maximum. Restez humble, car trop de touristes aiment se vantent d’avoir fait l’affaire du siècle. La réalité est souvent bien différente.  

9.    Ne tombez pas non plus dans l’extrême, n’humiliez pas votre interlocuteur en proposant un prix dérisoire, chaque chose à son prix.

10. Ne perdez pas de vue que ce qu’il vous vend est souvent son seul moyen de subsistance.   

Quarto, être flexible et capable de rebondir. Inutile de toujours tout prévoir longtemps à l’avance, car il vous faudra compter sur de nombreux désidératas et changements de dernière minute. Une pluie diluvienne, des soucis de santé, des évènements politiques inattendus auront vite fait de bouleverser vos plans. Positivez et dites-vous que le charme de ce genre d’aventure est la liberté totale de décider à tout moment de la suite de votre voyage. Soyez créatifs.    

Pour terminer, j’aimerais quelque peu revenir au budget. Pour de longs séjours comme le nôtre, il est indispensable de tenir à jour une comptabilité irréprochable des dépenses. Toutes les dépenses, même les plus insignifiantes doivent été scrupuleusement répertoriées dans un ‘livre des comptes’. J'ai ainsi pu maintenir un budget moyen de 30€/jour. Selon moi, il est tout à fait possible de vivre avec un budget inférieur, mais cela requiert davantage de concessions et encore moins d’exigences.  

Commentaires

bravo!!!!!! Bravo pour ce magnifique reportage
si il y avait une case au dessus d'excellent je la cocherais bien volontier
Merci pour ce beau voyage que nous faisons virtuellement et attendons de vos news.......portez vous bien et sachez que vous êtes toujours....dans notre coeur et dans notre esprit...bizzzz les thulinois

Écrit par : eric&isa | 30/05/2009

SUPER et merci!!! Hello, je suis ton trip quasi depuis day 1 et j ai l impression d avec fait le voyage avec vous. Le blog est top!!!!! Bonne route Ben et Leen!
ps: je te confirme que tu ne rates rien au boulot-)
plein de bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz de bockstael

Écrit par : fatiha | 07/06/2009

Les commentaires sont fermés.