25/03/2009

Hué

Hué : Day 42

22/03/2009:

Réveil vers 07h00, je passerai mon temps à observer les jolis paysages ruraux ; rizières et scènes de vie typiques. Arrivée en gare de Hué à 11h00, encore une fois pas de surprise, je suis accosté par des rabatteurs, mais pas de cohue comme à Lao Cai (Sapa) ou Hanoi. Je négocie un peu et paie 45000 Dong au taximan pour m'amener à l'hôtel. Inutile de vous dire qu'il a essayé par tous les moyens de m' amener à un hôtel ami, mais je refuse poliment. Mes premières impressions de Hué sont bonnes ; la ville, de taille humaine, me semble plus aérée qu'Hanoi. Le taxi longera beaucoup de bâtiments publics bien entretenus ainsi que de nombreuses villas coloniales, mais ce qui me plaît le plus c'est l'omniprésence de parcs et de plans d'eau. J'arrive dix minutes plus tard à proximité de l'hôtel Halo, qui se trouve dans une petite allée en retrait de la grand route. L'accueil est particulièrement agréable dans cette pension familiale. Je prendrai une chambre sobre, mais propre à 8$. Très bon rapport qualité/prix. Après avoir déposé mes bagages, je réserve immédiatement, via l'hôtel, le bus du lendemain pour me rendre à Hoi An, charmant petit bourg dont le guide fait l'éloge (prix du bus 2.5$). Hoi An, tout comme la cité impériale de Hué, est classée patrimoine mondial par l'Unesco, mais ce qui me conforte le plus ce sont les témoignages unanimes des touristes que j'ai rencontré jusqu'à aujourd'hui et qui abondent dans le même sens que le guide. Destination incontournable. 

Comme je ne compte pas rester longtemps à Hué, je ne m'attarde pas à l'hôtel et traverse immédiatement le pont sui surplombe la rivière des parfums pour arriver sur l'autre rive où se trouvent les curiosités touristiques.

DSC01958

Affamé je prendrai un lunch et me sentirai, juste après, totalement épuisé. La chaleur torride qui s'abat sur la ville n'arrange absolument rien au problème. J'arrive finalement 1/2 heure plus tard à la porte d'entrée de la cité impériale de la citadelle et m'acquitte de 55000 Dong pour le droit de visite. Hormis le cavalier du roi, la porte de midi, le palais du trône, le temple du culte des empereurs Nguyen et quelques annexes secondaires, force est de constater que le reste du site n'est que ruine. Une vidéo didactique m'apprendra que l'armée américaine bombarda massivement le site en 1968 lors de l'offensive du Tet :

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Offensive_du_T%C3%AAt 

En effet, le Vietcong avait pris possession de la citadelle lors d'une période de trève et en a profité pour hisser son drapeau au nez et à la barbe des américains. Les images de cette scène ont fait le tour de monde. 

Du point de vue historique, la citadelle fut construite sur l'initiative de Gia Long, fondateur de la dynastie des Nguyen. La citadelle a un périmètre de 10km et s'inspire de la cité interdite de Pékin. A l'heure actuelle, environ 60000 personnes vivent à l'intérieur de cette ville dans la ville. D'un point de vue culturel, seule la cité impériale mérite véritablement une visite. 

DSC01968

DSC01978

DSC01988

DSC01991

DSC01995

DSC02002

DSC02018

DSC02022

DSC02028

DSC02029

DSC02032

DSC02040

Je consacrerai deux bonnes heures à la découverte du site, qui malgré un intérêt certain, ne me fait pas forte impression. Vers 16h00, exténué, j'irai faire une petite sieste. Je me réveille vers 18h00 et suis pris de nausées, de problèmes gastriques et ai un peu de température. Le pire est que je n'ai plus aucune force et surtout pas d'appétît ce qui est tout à fait exceptionnel chez moi. Plus tard dans la soirée, je serai pris de vomissements, prendrai les médicaments adéquats et retournerai une enième fois me coucher. J'espère juste que ces soucis de santé ne perdureront pas